A l’assaut des deals…

Ces derniers mois, on a vu émerger sur le marché des nouveaux modes d’achats online (même si en réalité cela existe déjà depuis quelques années), je veux parler bien évidemment des deals. Groupon s’affiche aujourd’hui en leader parmi ce marché en pleine évolution. Depuis sa sortie, des centaines de sites du même genre se sont lancés dans ce business très prometteur. Les ventes privées qui elles à la différence de Groupons ne dépendent pas d’achats groupés ont littéralement explosées. Ces deux types d’e-commerce ont puisez tout leur concept principalement dans l’aspect social en plaçant les internautes dans une véritable expérience d’achat. Plusieurs sites internet ont profité de ce phénomène de mode pour venir se positionner autour des géants du e-commerce.


123deal

123deal


Les aggrégateurs de deals
Avec tous les acteurs actifs sur les deals, les internautes ont du mal à s’y retrouver entre les consultations directes et les alertes par newsletters. Pour palier à ce problème, des sites comme 123Deal.com ou Chekdeal.com viennent simplifier le paysage des dealers pour les utilisateurs en leur permettant de concentrer l’intégralité de leurs deals en une seule application ou plateforme. Celles-ci check quotidiennement les principaux acteurs du secteur en centralisant toutes les offres. Bien sur elles touchent des pourcentages sur les ventes. (Il faut bien que ça rapporte quelque chose !)


google deals

google offers


La contre attaque des champions…
Dès qu’un nouveau business fleurissant apparait sur le web, les plus gros poissons sortent leur carnet de chèques pour proposer des offres de rachat. Celles-ci participeront bien sur à l’expansion de leur empire 2.0. Google et Facebook ont tous les deux proposés leur propre plateforme de deals. Nrj s’y est mit également. Malgré leur pouvoir et leur poids international les solutions mises en place restent encore timides par rapport à notre pionnier.


restoprive

restoprive


La segmentation
Quelques sites ont profités du phénomène pour orienter leurs offres de groupages vers des niches. On retrouve ainsi, Restoprivé.com qui propose des deals sur des repas dans plusieurs types de restaurants. Automotodeal.fr quand à lui se concentre sur le secteur automobile. Les marchés niches sont intéressants à exploiter si les offres sont en assez grand nombre ou encore sont suffisamment diversifiées pour pouvoir intéresser durablement les internautes. (En gros, les fidéliser)


Groupon

Groupon


Groupon dans tout ça ?
Tout de suite, les news :
Groupon Now est un nouveau service sorti tout droit de chez Groupon qui propose des deals à durée très limitée. Ce nouveau système va demander plus de réactivité de la part des internautes et va permettre aux annonceurs de remplir les périodes creuses de leur activité qui représente souvent un réel manque à gagner.
Google a proposé au premier trimestre 2011 une offre de rachat à 6 milliards de dollars à Groupon. Le roi du groupage a naturellement refusé (Quel égaux !).
Le chiffre d’affaires de Groupon (ultra secret) serait compris entre 500 millions et 2 milliards de dollars par an.
Les Deals mobile ? Groupon développe son concept en englobant la mobilité dans sa stratégie marketing. Il est très possible que dans un futur proche Groupon rachète Foursquare ou au moins développe un partenariat solide afin de renforcer son offre mobile. L’application Iphone et Ipad est d’ailleurs sortie il y a quelques mois déjà. Une fusion entre ses deux grands permettrait pour l’un d’exploiter au mieux sa technologie mobile et pour l’autre d’étendre son offre à de nouveaux territoires et de monétiser plus aisément.
Livingsocial est le concurrent principal de Groupon aux Etats-Unis. Ce dernier gagne des parts de marché un peu plus chaque mois. Dernièrement, il aurait fait une levée de fonds de 400 millions de dollars pour ses coupons.
En 2011, Groupon lance son offre voyages et obtient par la même occasion sa licence d’agence de voyages. Ce site propose donc des deals dans toute la France sur des voyages de longue ou courte durée.
Leboncoin.fr lance topdealenville.fr dans plusieurs villes de France pour concurrencer Groupon. Cette plateforme à visiblement encore du chemin à faire.
Beaucoup d’acteurs, un marché porteur et une tournure sociale ; Quel avenir pour le deal ?

Si vous aimez, partagez!


Laisser un commentaire