Comment bien communiquer sur les reseaux sociaux?

Choisir son réseau social pour communiquer

communiquer sur les réseaux sociaux


L’intérêt pour les marques d’aller sur Facebook ?


Avec 21 millions de français actifs, Facebook est devenu un canal de communication à part entière pour les marques. De plus en plus de stratégies s’élaborent via ce réseau. Notoriété, événementiel, génération de trafic, lead, tout est possible pourvu que l’on sache bien l’utiliser.


Pour les marques, il s’agit d’abord d’être présent là où les clients le sont. Céline Lazorthes la créatrice de Leetchi, une plateforme de paiement communautaire, Facebook est un Eldorado qu’il faut investir intelligemment. Facebook connect est par exemple un moyen efficace pour générer de l’opt-in et d’obtenir des informations sur les comptes des clients. Cette fonctionnalité permet de s’identifier sur des sites internet via son compte Facebook.


Amazon a crée une application qui permet d’identifier les gouts des internautes via leur compte Facebook, et de proposer ensuite des cadeaux qui y sont liés. Si c’est l’anniversaire d’un de vos amis, Facebook vous le signale, et Amazon vous fait des recommandations cadeaux pour cette personne. Cette application a fait augmenter le taux de transformation d’une manière exponentielle. En terme général, plus on personnalise (one-to-one), plus augmente son taux de transformation.


La fondatrice de Leetchi a créée une application avec Pixmania qui permet d’organiser des cagnottes communes (pour les mariages, anniversaires…) et d’inviter des amis à y participer, et tout ca via Facebook. Pixmania met en avant ses produits et les vend directement avec le réseau social sans avoir besoin de compte chez Leetchi ou chez Pixmania.
Pour développer son idée, Céline Lazorthes s’est inspirée d’un sociologue, Stéphane Hugon qui annonce les prochaines années comme celles du « réanchantement et de la construction collective ». « je communique parce que j’achète ». Cette citation traduit exactement ce qui se passe actuellement.


Revenons sur le côté utilisation intelligente de Facebook. De quoi parlons-nous sur Facebook ? Que doit raconter une marque ?
Pour reprendre l’exemple de Leetchi, Facebook sert à annoncer « les rendez-vous du mardi ». Ce jeu entraine une très bonne émulation parmi les clients. La fondatrice a choisi ce jour après l’établissement d’un constat montrant que le nombre de visites était le plus important ce jour là.
Pour Céline Lazorthes, Facebook sert à construire des ambassadeurs qui seront des atouts forts pour l’image de la marque. Certains fans n’hésitent pas à créer des sites pour leur marque préférée !


Justement, en parlant des fameux « Fans », comment en génère-t-on ?


Une étude faite par plusieurs pureplayers montre qu’on devient Fan d’une marque pour deux raisons :


- Satisfaction client
- Appartenance à la marque


Vous pouvez consulter le classement des pages Facebook regroupant le plus de fan sur : www.socialbackers.com
Si aujourd’hui, on devait fixer un objectif pour les marques sur Facebook, ce serait selon Céline Lazorthes, envoyer des fans vers le site e-commerce, et atteindre un taux de transformation avoisinant les 6%. Pour y parvenir, il y a un processus à suivre :


- Collecter dans un premier temps de fans
- Travailler ensuite sur l’optimisation de la transformation.


Et Twitter dans tout ça ?


Moins convaincu que pour Facebook, Twitter est pour la fondatrice de Leetchi un réseau sur lequel les retombés sont minimes et inintéressantes. Heureusement tout le monde ne partage pas cet avis. Le responsable BNP Paris Bas en Chine est un fervent utilisateur de Twitter et adopte volontiers ses fonctionnalités.


Les tweet et retweet du réseau sont un véritable effet boule de neige. Tweeter est un moyen idéal pour diffuser très rapidement de l’information. On constate d’ailleurs que lors d’événements divers, les internautes échangent en direct leurs impressions sur la page dédiée à l’événement. Twitter permet de manière plus générale de :


- Communiquer publiquement
- Communiquer en one-to-one
- Communiquer à travers des communautés privées.


Dell par exemple se sert de Twitter comme service après vente. Les résultats entrainent une baisse du nombre de contact téléphonique et donc une réduction des coûts.


Zappos, un vendeur de chaussures online a équipé tous ces employés de Twitter afin que ceux-là communiquent et réagissent sur les consommations du site.


Comment ça se passe ailleurs ?


Notre consultant chez BNP Paris Bas en Chine, nous rapporte qu’actuellement, il y a 460 millions d’internautes en Chine (soit la population des US) et que le marché s’élève à 50 milliards d’euros (soit presque la dette de le France). D’ici 2013, les Etats-Unis seront largement dépassés par la Chine. Avec tout ça, il ne faut pas oublier que Facebook et Twitter sont censurés en Chine. Néanmoins, il existe plusieurs alternatives :


- www.renren.com
- Kayxin001.com
- P1.cn
- Sena wibo


Et enfin, ce qui fonctionne beaucoup au pays du soleil levant, c’est la messagerie instantanée.


Voilà pour aujourd’hui. Toutes ces notes sont un condensé de ce qui a été dit lors du salon Becommerce à Porte de Versailles où certains d’entre vous ont pu m’apercevoir.

Si vous aimez, partagez!

Articles lies:



Laisser un commentaire