Des packaging qui en mettent plein la vue…

emballages retro-eclaires

nouveaux emballages retro eclaires

Il faudra bientôt des lunettes de soleil pour aller faire ses courses car les rayons des supermarchés accueilleront prochainement une nouvelle génération d’emballages. Pour gagner en visibilité, formes innovantes et aplats de couleurs ne suffisaient plus, il fallait franchir une étape: le packaging de demain attirera l’œil comme jamais…

Le monde des signes serait-il en train de s’effondrer ou du moins de subir un régime forcé? C’est ce que l’on pouvait penser au regard de l’ascension fulgurante du minimalisme. Qu’ils soient à tendance commerciale ou purement informatifs, les signes de notre monde de communication jaillissent massivement. Il fallait limiter cette pollution visuelle sous peine de rendre définitivement aveugles les destinataires des messages. L’Homme a ainsi pris la tangente en optant pour le «less is more» afin de redonner du sens aux signes et conquérir à nouveaux nos cerveaux imperturbables.

En jouant la carte de l’épuré, de la simplicité sans tomber toutefois dans le banal, l’imperceptible, les consommateurs pouvaient envisager un monde meilleur, moins agressif et plus sain. Hélas, le rêve ne dura qu’un temps, le bruyant et l’éblouissant (au mauvais sens du terme) n’avaient pas dit leur dernier mot.

A l’occasion du dernier CES à Las Vegas, Fulton Innovation a présenté une technologie qui risque de faire cligner des yeux plus d’un annonceur. L’idée est simple mais bouleversera totalement l’expérience consommateur, tant l’impact visuel est puissant. Le promeneur déambulant avec habitude dans les rayons de son supermarché favori, dans un rituel flegmatique, ne pourra pas ignorer ces nouveaux packagings :

Vous ne rêvez pas. L’énergie créée par induction permet de faire s’illuminer les packs et mieux encore, de créer un ordre d’apparition des différents éléments. L’objet s’impose alors à nous en dictant un sens de lecture. Ainsi, le consommateur ne se retrouve plus pétrifié devant l’aplat bouillonnant d’informations car le produit ordonne lui-même «ce qui doit être vu».

Messieurs les annonceurs, dépêchez-vous, l’effet de surprise ne dure qu’un temps, soyez les premiers avant que le monde de la consommation ne devienne un vaste champ de flashs criards et aveuglants.

Si vous aimez, partagez!

Articles lies:



Laisser un commentaire