« Facing Tomorrow », le marketing de demain

conférence facing tomorrow

facing tomorrow, l'avenir marketing


Les personnalités les plus éminentes étaient réunies à la conférence Facing Tomorrow à Jérusalem qui s’est tenue du 21 au 23 juin 2011. Cet événement permet d’analyser les nouvelles idées marketing et les futurs possibles. Il regroupe toutes sortes de personnalités dans de nombreux domaines rassemblées autour de Shimon Peres, Prix Nobel de la paix et chef du gouvernement israélien. Sophie Blum directrice de Procter & Gamble en Israël décrit deux manières d’aborder le futur : « obtenir des résultats et atteindre les objectifs fixés mais aussi Oser envisager un avenir idéal et rassembler les meilleures ressources pour le faire naitre. C’est ce qui s’appelle le Leadership ».
Participants :
- Publicis, Maurice Levy
- WPP, Martin Sorrel
- Université de Duke, Dan Ariely
- Agence Brand Sense, Simon Harrop…

La révolution numérique

Le temps passé sur internet a augmenté de plus de 25% cette année avec 23 milliards de minutes dédiées à ce réseau. Plus de 2 milliards de personnes se connectent régulièrement. En 2012, les détenteurs de Smartphones seront plus nombreux que les détenteurs de pc. Le futur s’affiche donc dans la mobilité avec la possibilité de réaliser des campagnes marketing d’avantage ciblées et d’octroyer un mode de lecture plus intéressant, pratique et flexible. Le véritable enjeu e trouve également dans le multi support ou canal. En moyenne nous consommons un, deux ou même trois médias de manière synchrone. L’utilisateur n’a aucun mal a passer d’un média à un autre ; il y trouve même une complémentarité accrue. La multiplication des supports ajoutée à la mobilité amène la communication de demain vers le phénomène d’hyper-connectivité.

Innover toujours plus

Plus que jamais, le consommateur de 2011 est influencé par ses proches pour choisir un produit et adhérer à une marque. On passe d’un mode de consommation individualiste à communautariste. Le facteur F décrit parfaitement cette transformation et tendance :
- Friends
- Fans
- Followers
Les internautes sont plus exigeants et mieux informés qu’avant grâce à ce phénomène hyper social. Les comportements changent. Les femmes sont par exemple la principale source d’influence pour les hommes. En termes de prescription d’achat, 8 hommes sur 10 suivent les conseils de leur femme pour les vêtements pour exemple. Pour ce qui est du branding, 90% des internautes accordent une valeur bien plus élevée à une marque qui leur a été recommandée par la famille ou les amis. Aux US, plus de 80% des gens se rendent sur la toile pour recueillir des témoignages avant l’acte décisionnel d’achat. Dan Ariely ajoute que l’intuition humaine est souvent fausse et que le principal est de pouvoir expérimenter en permanence.

Prospective

Pour Sophie Blum, les marketeurs sont au sommet de leur art dans cette révolution numérique et sociale. Plus que jamais ils doivent écouter et comprendre les besoins des utilisateurs en leur proposant des expériences toujours plus sensorielles sur tous les supports. Nous sommes dans une ère où le plus grand défi de tous les temps doit être relevé par les professionnels de la communication. Les nouveaux médias, la technologie numérique et les réseaux sociaux donnent un nouveau panel de possibilités pour interagir avec les consommateurs. Tout l’enjeu réside dans l’instantanéité de l’information. « Les professionnels doivent plus que jamais se réinventer et se focaliser de façon bien articulée sur les promesses de services ou de produits. Il s’agit d’apporter plus d’ordre à ce qui ressemble à du désordre». Nous évoluons du marketing de masse et statique vers une amélioration des relations interpersonnelles en temps réel.

Si vous aimez, partagez!

Articles lies:



Laisser un commentaire