Les perspectives web marketing…

previsions webmarketing 2011

previsions webmarketing 2011

L’année 2011 à peine entamée que de nouvelles tendances nous donnent à penser que les responsables de marketing internet auront bien des choix à faire durant cette année. Dans les réseaux, Quora a déjà fait son buzz, le nouveau moteur Qwiki a jeté un pavé dans la marre avec ses nouvelles fonctionnalités, Comcast a fusionné avec NBC Universal pour donner naissance à un poids lourd de la TV internet, et les deux géants Verizon et AT&T se lancent dans un combat à mort dans la commercialisation de l’Iphone 4…

Nous sommes donc là à nous demander ce que nous réserve le web marketing qui aujourd’hui porte plusieurs noms : e-marketing, marketing internet, marketing digital, marketing 360, marketing multi canal… avec en plus l’avènement du marketing mobile appelé aussi le m-marketing. Tous ces moyens de communication qui foisonnent nous donnent le tournis et font que les marketeurs cherchent la voie suivre. Ce n’est pas parce que l’oiseau vole qu’on va lui monter dessus pour traverser l’océan ! Il faut faire le tri et prioriser les tactiques pour définir une bonne stratégie web.

Si l’année 2010 a été riche en activités du côté des moteurs de recherche, des réseaux sociaux et des nouveaux sites locaux (Groupon, Yelp…etc), et aussi du côté des fabricants de matériel qui ont réussi à banaliser le Smartphone, introduire la tablette et mettre la TV numérique sur les rails, en 2011, les marketeurs doivent optimiser leurs budgets pour être là où leurs clients vont interagir avec leurs messages.

Selon une enquête de l’agence Lewis PR réalisée en France, les directions Marketing et Communication sont sous pression. En effet, 64,5% des interrogés devront tirer le meilleur parti de leur budget existant puisque celui-ci n’augmentera pas en 2011. Pour 50% d’entre eux, la priorité est à l’optimisation! Cette pression se traduit par le stress (30% des sondés en souffrent) et 40,2% ont pris comme résolution de pratiquer une activité? sportive !
Cette enquête révèle que leur préoccupation majeure est de pénétrer le monde des réseaux sociaux via les RP (relations publiques) pour gagner en notoriété et parts de marché. L’événementiel (26,2%) et les médias classiques (16,8%) ne sont pour autant pas écartés comme moyens pour y parvenir. Le marketing internet n’a pas encore tout raflé mais presque !

Nous ne pouvons ignorer la tendance forte du développement de campagnes sur les médias sociaux, d’autant plus que nous disposons actuellement de plusieurs ‘success stories’. Mais nous nous devons de réfléchir aux autres moyens de promotion, car en stratégie, il faut développer plusieurs voies de communication convergentes autant que possible. Et puis les réseaux sociaux ne conviennent pas à toutes les entreprises (notamment les B2B).

Après avoir livré les prédictions d’EBG en France, celles de Forrester et eMarketer pour les USA et Canada, concernant les actions de marketing internet 2011, je vous en propose un résumé après compilation des différents points soulevés :

1. Consolidation du référencement naturel (SEO) dans la mesure où en 2010, une période de crise et incertitude, les web marketeurs ont préféré investir dans des actions sûres. En 2011, donc il est normal qu’ils continuent à optimiser leur référencement naturel.
2. Augmentation des budgets du marketing de recherche (SEM) grâce aux nouveaux moyens d’optimisations et aussi les nouveaux acteurs qui proposent de nouveaux modèles d’affichage. Le Rich média l’emportera dans l’affichage avec la vidéo au sommet.
3. Lancement de campagnes innovantes dans les médias sociaux en faisant converger cette forme de web marketing avec l’activité d’emailing, et amélioration de la relation client via les SCRM (Social Customer Relationship Management) dans une approche ‘client centric’.
4. La construction de stratégies sur mobile car il faut y être présent. Ceci peut se faire via de simples applications qui reprennent les fils RSS (proposées gratuitement par les plateformes comme OVI Store), ou avec un développement de version mobile du site et achat de liens.
5. Les premiers tests d’affichage sur les télés internet (Google TV, Apple TV …). Pour ça, Forrester notamment recommande la formation d’équipes matricielles (web marketing et communication traditionnelle) pour concevoir et exécuter des stratégies multi canal.

À le voir sous cet angle, le marketing internet semble simple et la feuille de route est toute prête. Mais il n’en est rien et la raison est évidente : dans chaque tactique, nous devons tenir compte des changements opérés. Ainsi par exemple, si vous avez jeté l’éponge quant aux pubs Facebook car elles présentent un très faible taux de conversion, vous devriez reconsidérer votre décision avec leur nouveau produit de promotion des histoires ‘sponsored stories’. Si vous avez alloué tout votre budget pour le marketing local sur Google places, vous devriez l’amputer d’une partie pour essayer Google Offers bientôt dans notre paysage en concurrence de Groupon…

L’idée est de rester à l’affût des nouveautés avec un budget équivalent à celui du R&D en technologie pour tester et apprendre (test and learn). On parle désormais de tableaux de bord temps réel qui doivent vous aider à prendre des décisions live pour vos futures actions marketing. À l’image des tableaux de bord de pilotage, ceux-ci permettent de réagir rapidement pour apporter des solutions instantanées en vue de maintenir le cap, et non après leur implantation. Vous devez donc être agiles tout comme le sont les entreprises qui mettent ces moyens à votre disposition (à tort ou à raison).

Si vous aimez, partagez!

Articles lies:



Laisser un commentaire